sentiments par Ottilia Ardeleanu


c’est une musique
triste et rythmique
où le poète discret
pense violet

l’automne rouillé
en robe buée
porte un béret
si violet

les mots-feuilles
échouent sur le seuil
de mon âme et après
sous mes doigts violets

dans mes pages
comme des nuages
je te laisse mon baiser
violet

(le 13 septembre 2011)

je vous invite, aussi, à écouter des chansons françaises. voilà!






Advertisements

la mort comme une amante par Liviu-Ioan Mureşan

elle dort toujours sur le ventre
entre les seins elle couvre les visages des amoureux

son coeur ne bat pas
les curieux collent l’oreille contre la poitrine de la salope
elle ne se gêne pas ni ne protège sa beauté
on dirait qu’elle est une paresseuse embourbée à l’intérieur des gens

le dernier souffle c’est l’apaisement
la dévergondée s’endort
pour un instant

(traduction par Ottilia Ardeleanu)

intraţi şi aici: Maria Postu

Madame de Pompadour – François Boucher

écriture par Ottilia Ardeleanu

mon arbre a des mains vertes
il accroche les insectes et
les enseigne le pont de pierre
jusqu’aux cimes

le ciel ouvert
comme un livre de chevet
laisse les mots
s’asseoir

(le 20 juillet 2011)